Homélie du 6 Juillet 2020: Évangile et Parole Du Jour

Homélie du 6 Juillet 2020: Évangile et Parole Du Jour

LECTURE DU JOUR


Lecture du livre du prophète Osée
(Os 2, 16.17b-18.21-22)

Ainsi parle le Seigneur :
Mon épouse infidèle,
je vais la séduire,
je vais l’entraîner jusqu’au désert,
et je lui parlerai cœur à cœur.
Là, elle me répondra
comme au temps de sa jeunesse,
au jour où elle est sortie du pays d’Égypte.
En ce jour-là – oracle du Seigneur –,
voici ce qui arrivera :
Tu m’appelleras : « Mon époux »
et non plus : « Mon Baal » (c’est-à-dire « mon maître »).
Je ferai de toi mon épouse pour toujours,
je ferai de toi mon épouse
dans la justice et le droit,
dans la fidélité et la tendresse ;
je ferai de toi mon épouse dans la loyauté,
et tu connaîtras le Seigneur.


ÉVANGILE DU JOUR


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
(Mt 9, 18-26)

En ce temps-là,
tandis que Jésus parlait aux disciples de Jean le Baptiste,
voilà qu’un notable s’approcha.
Il se prosternait devant lui en disant :
« Ma fille est morte à l’instant ;
mais viens lui imposer la main,
et elle vivra. »
Jésus se leva et le suivit, ainsi que ses disciples.

Et voici qu’une femme
souffrant d’hémorragies depuis douze ans
s’approcha par derrière
et toucha la frange de son vêtement.
Car elle se disait en elle-même :
« Si je parviens seulement à toucher son vêtement,
je serai sauvée. »
Jésus se retourna et, la voyant, lui dit :
« Confiance, ma fille !
Ta foi t’a sauvée. »
Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.

Jésus, arrivé à la maison du notable,
vit les joueurs de flûte
et la foule qui s’agitait bruyamment.
Il dit alors :
« Retirez-vous.
La jeune fille n’est pas morte : elle dort. »
Mais on se moquait de lui.
Quand la foule fut mise dehors,
il entra, lui saisit la main,
et la jeune fille se leva.
Et la nouvelle se répandit dans toute la région.


LES MOTS DU PAPE


Ceux qui croient “touchent” Jésus et tirent de lui la grâce qui sauve. La foi est la suivante: toucher Jésus et tirer de lui la grâce qui sauve. Jésus s’en rend compte et, parmi le peuple, cherche le visage de cette femme. Elle s’avance tremblante et Il lui dit: “Ma fille, ta foi t’a sauvée” (v. 34). C’est la voix de notre Père céleste qui parle en Jésus. Et chaque fois que Jésus s’approche de nous, quand nous allons vers lui avec foi, nous entendons cela du Père: “Fils, tu es mon fils, tu es ma fille! Vous êtes guéri, vous êtes guéri. Je pardonne à tout le monde, tout. Je guéris tout le monde et tout ».

(Angelus, 28 juin 2015)


Lascia un commento vorrei trovare un ragazzo da poter lasciare libero

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *