Saint Grégoire Barbarigo, évêque de Padoue

Saint Grégoire Barbarigo, évêque de Padoue

Né dans une illustre famille de Venise, il devient diplomate et, à ce titre, participe au traité de Westphalie.

Il a 23 ans. Il quitte cette carrière pour devenir prêtre, mais il la retrouve en étant nommé nonce à Munster. Cependant, il préfère le ministère pastoral quand il revient à Bergame comme évêque, puis à Padoue.

Tout cardinal qu’il était, il prêche et enseigne le catéchisme aux enfants. Il fonde également un séminaire avec une chaire de langues orientales et une imprimerie polyglotte.

Pour lui, il vit très pauvrement, réservant son patrimoine et ses revenus aux pauvres ou à l’équipement pastoral de son diocèse. Il recherche l’union avec l’Église d’Orient et le dialogue avec les juifs et les non-chrétiens.

À Padoue en Vénétie, l’an 1697, saint Grégoire Barbarigo, évêque, qui fonda un séminaire pour le clergé, enseigna le catéchisme aux enfants dans leur propre langue, institua un synode et des réunions avec ses clercs, ouvrit de très nombreuses écoles. Sévère pour lui-même, il se montra généreux envers tous.

Martyrologe romain

Source: https://nominis.cef.fr/contenus/saint/7312/Saint-Gregoire-Barbarigo.html

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.