Homélie du 14 Février 2020: Évangile et Parole Du Jour

Homélie du 14 Février 2020: Évangile et Parole Du Jour

LECTURE DU JOUR


Lecture du premier livre des Rois
(1 R 11, 29-32 ; 12, 19)

Salomon avait fait de Jéroboam un inspecteur des corvées.
Un jour que Jéroboam était sorti de Jérusalem,
il fut arrêté en chemin par le prophète Ahias de Silo ;
celui-ci portait un manteau neuf,
et tous deux étaient seuls dans la campagne.
Ahias prit le manteau neuf qu’il portait
et le déchira en douze morceaux.
Puis il dit à Jéroboam :
« Prends pour toi dix morceaux,
car ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël :
Voici que je vais déchirer le royaume
en l’arrachant à Salomon,
et je te donnerai dix tribus.
Il lui restera une tribu,
à cause de mon serviteur David, et de Jérusalem,
la ville que je me suis choisie
parmi toutes les tribus d’Israël. »

Les dix tribus d’Israël rejetèrent la maison de David,
et cette situation dure encore aujourd’hui où ceci est écrit.


ÉVANGILE DU JOUR


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc
(Mc 7, 31-37)

En ce temps-là,
Jésus quitta le territoire de Tyr ;
passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée
et alla en plein territoire de la Décapole.
Des gens lui amènent un sourd
qui avait aussi de la difficulté à parler,
et supplient Jésus de poser la main sur lui.
Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule,
lui mit les doigts dans les oreilles,
et, avec sa salive, lui toucha la langue.
Puis, les yeux levés au ciel,
il soupira et lui dit :
« Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! »
Ses oreilles s’ouvrirent ;
sa langue se délia,
et il parlait correctement.
Alors Jésus leur ordonna
de n’en rien dire à personne ;
mais plus il leur donnait cet ordre,
plus ceux-ci le proclamaient.
Extrêmement frappés, ils disaient :
« Il a bien fait toutes choses :
il fait entendre les sourds et parler les muets. »


LES MOTS DU PAPE


En la fête liturgique des saints Cyrille et Méthode, «hérauts courageux de l’Evangile» qui «ont tout risqué» et «rendue l’Europe plus forte», le Pape a réfléchi sur «le caractère missionnaire de l’Eglise» et sur les caractéristiques que doit avoir celui qui est «envoyé proclamer la parole de Dieu». La méditation du Pape s’est inspirée de la prière de la collecte du jour, dans laquelle on demande «que tous les peuples — tous les hommes! — accueillent la parole de Dieu et forment le saint peuple fidèle de Dieu». Et si pour «former le peuple», il faut «accueillir la parole», alors «il y a besoin de semeurs de parole, de missionnaires, de véritables hérauts». Comme les saints Cyrille et Méthode. Dans les lectures proposées par la liturgie, on parle également de missionnarité, avec Jésus qui envoie les disciples (Luc 10, 1-9) et avec Paul et Barnabé qui sont envoyés (Actes des apôtres 13, 46-49). Mais quelle doit être «la personnalité d’un envoyé, de celui qui est envoyé pour proclamer la parole de Dieu?». Trois caractéristiques sont apparues. Tout d’abord, «on dit à propos de Paul et Barnabé qu’ils parlaient avec franchise». Donc, on doit apporter la Parole de Dieu «avec franchise, c’est-à-dire ouvertement; également avec force, avec courage». Il arrive en effet que «la personne qui n’a pas de courage sera incapable de former le peuple de Dieu», car «seule la Parole de Dieu proclamée avec cette franchise, avec ce courage, est capable de former le peuple de Dieu». La deuxième caractéristique de l’envoyé ressort du passage évangélique. Dans celui-ci, Jésus dit: «La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez le Maître de la moisson pour qu’il envoie des ouvriers à sa moisson». «La Parole de Dieu doit être proclamée par la prière» et cela doit «toujours» être fait. Enfin, dans l’Evangile apparaît «une troisième caractéristique qui est intéressante». On lit: «Voilà, je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups». Qu’est-ce que cela signifie? «Le véritable prédicateur est celui qui se sait faible, qui sait qu’il ne peut pas se défendre de lui-même». L’envoyé «au milieu des loups» pourrait objecter: «Mais, Seigneur, pour qu’ils me mangent?». La réponse est: «Va! C’est là le chemin». A cet égard, François a rappelé une «réflexion très profonde» de Jean Chrystostome: «Mais si tu ne vas pas comme un agneau, mais que tu vas comme un loup parmi les loups, le Seigneur ne te protège pas: défends-toi seul». «Quand celui qui doit apporter la Parole de Dieu le fait comme quelqu’un sûr de lui-même et non comme un agneau, il finit mal». Si, en revanche, il le fait «comme un agneau, ce sera le Seigneur qui défendra les agneaux. «Ainsi, les grands hérauts qui ont semé et qui ont aidé à faire grandir l’Eglise dans le monde, ont été des hommes courageux, de prière et humble». Du reste, l’invitation est donc celle de prier les saints Cyrille et Méthode, «patrons d’Europe, hérauts de l’Evangile, pour qu’ils nous aident à proclamer la Parole de Dieu avec courage, en prière et avec humilité».

(Santa Marta, 14 février 2017)


Lascia un commento incontri bacheca ravenna

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *