Homélie du 28 Février 2024: Évangile et Parole Du Jour

Homélie du 28 Février 2024: Évangile et Parole Du Jour

LECTURE DU JOUR


Lecture du livre du prophète Jérémie
(Jr 18, 18-20)
Mes ennemis ont dit :
« Allons, montons un complot contre Jérémie.
La loi ne va pas disparaître par manque de prêtre,
ni le conseil, par manque de sage,
ni la parole, par manque de prophète.
Allons, attaquons-le par notre langue,
ne faisons pas attention à toutes ses paroles. »

Mais toi, Seigneur, fais attention à moi,
écoute ce que disent mes adversaires.
Comment peut-on rendre le mal pour le bien ?
Ils ont creusé une fosse pour me perdre.
Souviens-toi que je me suis tenu en ta présence
pour te parler en leur faveur,
pour détourner d’eux ta colère.


ÉVANGILE DU JOUR


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
(Mt 20, 17-28)
En ce temps-là,
Jésus, montant à Jérusalem,
prit à part les Douze disciples
et, en chemin, il leur dit :
« Voici que nous montons à Jérusalem.
Le Fils de l’homme sera livré
aux grands prêtres et aux scribes,
ils le condamneront à mort
et le livreront aux nations païennes
pour qu’elles se moquent de lui,
le flagellent et le crucifient ;
le troisième jour, il ressuscitera. »

Alors la mère des fils de Zébédée
s’approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean,
et elle se prosterna pour lui faire une demande.
Jésus lui dit :
« Que veux-tu ? »
Elle répondit :
« Ordonne que mes deux fils que voici
siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche,
dans ton Royaume. »
Jésus répondit :
« Vous ne savez pas ce que vous demandez.
Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? »
Ils lui disent :
« Nous le pouvons. »
Il leur dit :
« Ma coupe, vous la boirez ;
quant à siéger à ma droite et à ma gauche,
ce n’est pas à moi de l’accorder ;
il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. »
Les dix autres, qui avaient entendu,
s’indignèrent contre les deux frères.
Jésus les appela et dit :
« Vous le savez :
les chefs des nations les commandent en maîtres,
et les grands font sentir leur pouvoir.
Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi :
celui qui veut devenir grand parmi vous
sera votre serviteur ;
et celui qui veut être parmi vous le premier
sera votre esclave.
Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi,
mais pour servir,
et donner sa vie en rançon pour la multitude. »


LES MOTS DU PAPE


«Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes, ils le condamneront à mort et le livreront aux nations païennes pour qu’elles se moquent de lui, le flagellent et le crucifient» (vv.18-19). Ce n’est pas seulement une sentence de mort: il y a plus. C’est l’humiliation, l’acharnement. Et quand il y a acharnement dans la persécution d’un chrétien, d’une personne, il y a le démon. Le démon a deux styles: la séduction, avec les promesses mondaines, comme il l’a voulu faire avec Jésus dans le désert, le séduire et par la séduction, le faire changer le plan de la rédemption; et, si cela ne marche pas, l’acharnement. Le démon n’a pas de demi-mesure. Son orgueil est si grand qu’il cherche à détruire, et détruire en jouissant de la destruction par l’acharnement. […] Que le Seigneur nous donne la grâce de savoir discerner quand il y a l’esprit qui veut détruire nous détruire par l’acharnement, et quand le même esprit veut nous consoler avec les apparences du monde, par la vanité. Mais n’oublions pas: quand il y a acharnement, il y a la haine, la vengeance du diable vaincu. C’est comme ça encore aujourd’hui dans l’Église. Pensons à ces nombreux chrétiens, comme ils sont cruellement persécutés. […] Que le Seigneur nous donne la grâce de discerner le chemin du Seigneur qui est la Croix, du chemin du monde, qui est vanité, apparence et maquillage.

(Homélie Sainte-Marthe, 11 mars 2020)

Lascia un commento se una ragazza ti cerca su facebook

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *