Homélie du 8 Août 2022: Évangile et Parole Du Jour

Homélie du 8 Août 2022: Évangile et Parole Du Jour

LECTURE DU JOUR


Lecture du livre du prophète Ézékiel
(Ez 1, 2-6.24-28c)
Le cinq du mois, la cinquième année
de la déportation du roi Jékonias,
la parole de Dieu fut adressée à Ézékiel, fils du prêtre Bouzi,
dans le pays des Chaldéens, au bord du fleuve Kebar.
La main du Seigneur se posa sur lui.

J’ai vu :
un vent de tempête venant du nord,
un gros nuage, un feu jaillissant
et, autour, une clarté ;
au milieu, comme un scintillement de vermeil du milieu du feu.
Au milieu, la forme de quatre Vivants ;
elle paraissait une forme humaine.
Ils avaient chacun quatre faces et chacun quatre ailes.

J’entendis le bruit de leurs ailes,
pareil, quand ils marchaient, au bruit des grandes eaux,
pareil à la voix du Puissant,
une rumeur comme celle d’une armée.
Lorsqu’ils s’arrêtaient, ils laissaient retomber leurs ailes.
On entendit un bruit
venant de plus haut que le firmament
qui était au-dessus de leurs têtes.
Au-dessus de ce firmament,
il y avait une forme de trône,
qui ressemblait à du saphir ;
et, sur ce trône,
quelqu’un qui avait l’aspect d’un être humain,
au-dessus, tout en haut.

Puis j’ai vu comme un scintillement de vermeil,
comme l’aspect d’un feu qui l’enveloppait tout autour,
à partir de ce qui semblait être ses reins et au-dessus.
À partir de ce qui semblait être ses reins et au-dessous,
j’ai vu comme l’aspect d’un feu
et, autour, une clarté.
Comme l’arc apparaît dans la nuée un jour de pluie,
ainsi cette clarté à l’entour :
c’était l’aspect, la forme de la gloire du Seigneur.
À cette vue, je tombai face contre terre.


ÉVANGILE DU JOUR


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
(Mt 17, 22-27)
En ce temps-là,
comme Jésus et les disciples étaient réunis en Galilée,
il leur dit :
« Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes ;
ils le tueront
et, le troisième jour, il ressuscitera. »
Et ils furent profondément attristés.
Comme ils arrivaient à Capharnaüm,
ceux qui perçoivent la redevance des deux drachmes pour le Temple
vinrent trouver Pierre et lui dirent :
« Votre maître paye bien les deux drachmes, n’est-ce pas ? »
Il répondit :
« Oui. »
Quand Pierre entra dans la maison,
Jésus prit la parole le premier :
« Simon, quel est ton avis ?
Les rois de la terre,
de qui perçoivent-ils les taxes ou l’impôt ?
De leurs fils, ou des autres personnes ? »
Pierre lui répondit :
« Des autres. »
Et Jésus reprit :
« Donc, les fils sont libres.
Mais, pour ne pas scandaliser les gens,
va donc jusqu’à la mer,
jette l’hameçon,
et saisis le premier poisson qui mordra ;
ouvre-lui la bouche,
et tu y trouveras une pièce de quatre drachmes.
Prends-la, tu la donneras pour moi et pour toi. »


LES MOTS DU PAPE


“Faites attention à vous-mêmes !”; c’est-à-dire, prenez garde à ne pas scandaliser». En effet, a expliqué le Pape, «le scandale est mauvais parce qu’il blesse la vulnérabilité du peuple de Dieu, il blesse la faiblesse du peuple de Dieu, et bien souvent ces blessures sont portées tout au long de la vie». De plus, le scandale, a expliqué le Pape, «non seulement blesse» mais «est capable de tuer : tuer les espoirs, tuer les illusions, tuer les familles, tuer beaucoup de cœurs». […] «Jésus est très précis à ce sujet», a expliqué François. Et «à nous, à tous», il donne «cet avertissement : “Faites attention à vous !”». Parce que «c’est le scandale du peuple de Dieu, des chrétiens, quand un chrétien, se disant chrétien, vit comme un païen». […] Juste «ce que Jésus a dit aux gens à propos des docteurs de la loi : ‘Faites ce qu’ils disent, mais ne faites pas ce qu’ils font’». C’est là «l’incohérence».

(Homélie à Sainte-Marthe, 13 novembre 2017)

Lascia un commento 40 anni ancora single

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *